CHRS (Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale)

Les prestations servies par les CHRS :

L'hébergement et la réinsertion sociale

Cette activité vise à réinsérer des adultes et familles en difficulté sociale en mettant en œuvre un projet avec elles. Elle suppose que des actions soient entreprises pour permettre à la personne prise en charge de retrouver une autonomie. Ces actions peuvent avoir pour objet la situation administrative de la personne (ouverture de droits, obtention de papiers administratifs, etc.), l'emploi, le logement, la santé, les ressources, etc. La personne est hébergée au titre de l'aide sociale à l'hébergement (ASH) que son hébergement soit assuré dans une structure collective (vie communautaire avec des services communs) ou non.

L'hébergement seul

Cette activité correspond à l'hébergement (gîte et couvert), dans la durée, d'adultes ou de familles en difficulté sociale sans la mise en oeuvre d'un projet de réinsertion. La personne est hébergée au titre de l'ASH que son hébergement soit ou non collectif.

L'hébergement d'urgence

Cet hébergement se caractérise par une prise en charge immédiate de toute personne et par une durée de quelques jours (quinze au maximum). Dans ce type d'hébergement, il n'y a pas de réinsertion sociale. La personne est hébergée au titre de l'ASH.

Les établissements qui ouvrent uniquement avant la nuit, hébergent pour la nuit et ferment le matin venu, relèvent toujours de l'hébergement d'urgence. Les personnes hébergées par ce type d'établissement peuvent pourtant les fréquenter sur une longue période.

L'accueil de jour

C'est la possibilité pour une personne de se rendre dans un lieu d'accueil afin d'y bénéficier d'une prestation (disposer d'un vestiaire, prendre une douche, participer à des activités, prendre un repas, « se poser », etc.).

L'accueil-orientation territorialisé

Cette prestation consiste à accueillir des personnes sur place ou par téléphone (notamment dans le cadre de la gestion du numéro 115) et de les orienter après « un bilan social ». Elle implique l'existence d'un réseau de structures (CHRS, foyer de jeunes travailleurs, etc.) et d'une gestion centralisée des places disponibles dans ces structures.

Le suivi social en dehors de l'établissement

Cette prestation de durée limitée s'effectue en dehors des logements agréés au titre du CHRS. Les personnes suivies peuvent avoir été hébergées auparavant par les établissements et continuer à bénéficier d'une aide des travailleurs sociaux de l'établissement afin de consolider leur insertion (suivi social en aval). Le suivi social peut également éviter un hébergement en établissement (suivi social en amont).

Les activités professionnelles en atelier

A l'exclusion de la participation en nature aux travaux liés au fonctionnement quotidien de l'établissement, il s'agit des activités des ateliers et des centres d'adaptation à la vie active (CAVA), qui vendent leur production. La rémunération peut être un pécule, une rémunération de stage, un salaire, etc. Les personnes sont hébergées ou non au sein de l'établissement

Source : Rapport d'information N° 1176 Assemblée nationale 2004

Publiée le mercredi 13 septembre 2017


HAUT