Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Info Covid-19 : déconfinement

FAMILLES
Info Covid-19 : déconfinement

Covid-19 : Juralliance à l’heure du déconfinement

  • Suite au 11 mai et à l’annonce par le Premier Ministre d’une sortie de confinement progressive, Juralliance continue d’appliquer les consignes données pour lutter efficacement contre la propagation du virus et protéger les personnes que nous accompagnons.
  • La cellule de crise installée par Juralliance au début du confinement restera active jusqu’à la fin de l’épidémie. Elle se réunit désormais une fois par semaine.
  • Le maintien du confinement est demandé aux salariés souffrant d’une maladie qui les expose à un risque accru en cas de contamination au coronavirus. Le confinement est aussi demandé à toute personne présentant des symptômes liés au covid-19, en attendant le résultat de leur test.
  • L’accueil et les activités dans les établissements (voir ci-dessous) reprennent progressivement selon des plans de reprise d’activité progressifs avec un appui permanent des professionnels, en lien avec les familles et dans un strict respect des gestes barrières. Il en va de même pour la reprise du travail en ESAT. Les suivis à domicile via les SAVS ou le PEAD ont également repris
  • Les familles ont été prévenues au cas par cas et un mail a été ouvert pour répondre aux interrogations :

Numéro d'urgence Juralliance Jura : 03 84 73 68 24 
ou par mail (hors urgence) 
info-covid19@juralliance.fr

Les mesures barrières sont les mêmes que pour la population générale (lavage de mains, distanciation sociale, masques tissu ou visière) en adaptant l’information (langage adapté, support FALC, pictogramme, langue des signes, bande dessinée).

Les structures d’accueil de Juralliance à l’heure du déconfinement

Dans le secteur Enfance :

MECS/PEAD

  • L’ensemble des professionnels est présent pour exercer ses missions d’accompagnement auprès des jeunes, soit en famille, soit en MECS.
  • Le pôle protection de l’enfance poursuit ses missions d’accueil, d’accompagnement des enfants et adolescents ainsi que le suivi de la continuité pédagogique pour les enfants dont les familles n’ont pas souhaité un retour à l’école.

IME/SESSAD

  • L’accueil en unité d’enseignement spécialisé est réouvert sur les IME de Dole et de Saint-Claude. Le nombre d’enfants accueillis est en constante évolution, et ceci s’explique par la demande grandissante des familles qui souhaitent un retour en établissement.
  • Les suivis thérapeutiques (orthophonie, psychomotricité et psychologue) ont repris au rythme habituel, selon les besoins. Les éducateurs ont repris le suivi à domicile des enfants restés en famille pour assurer un accompagnement éducatif et/ou thérapeutique.
  • Pour les jeunes restés au domicile une continuité d’accompagnement personnalisé et pluridisciplinaire a été mise en place en accord et en lien avec les familles.
  • Pour les jeunes suivis par nos SESSAD, très peu ont repris le chemin de la scolarité en milieu ordinaire (10% de nos effectifs). Toutefois les SESSAD mettent en places les suivis correspondants au projet de chaque enfant et assure ses actes à domicile, à l’extérieur ou dans les locaux des SESSAD. La continuité éducative, thérapeutique et pédagogique s’effectue à l’aide de tous les moyens nécessaires (visio, mail, téléphonique) avec un suivi individuel du travail réalisé.

L’ensemble du personnel social et médico-social est présent et mobilisé auprès des enfants.

Dans le secteur du travail protégé : 

ESAT : reprise progressive de l'activité depuis le 28 mai

Dans le secteur du travail protégé, un plan de reprise progressive des activités par établissement a été validé par l’Agence Régionale de Santé et soumis à la Médecine du travail et au CVS.

Ses objectifs : permettre aux travailleurs handicapés volontaires de retrouver une activité professionnelle après une longue période de confinement parfois mal supportée. Répondre à la demande des entreprises partenaires qui ont repris leurs activités depuis le 12 mai et modéliser un fonctionnement permettant d’intégrer les bonnes pratiques.

À leur retour dans l’établissement, chaque travailleur volontaire se verra remettre un équipement de protection (EPI) et suivra une formation sur les nouvelles règles à suivre, les gestes barrières et l’utilisation des équipements de protection (masque et/ou visière) pour les externes.

Sur site, l’accueil des travailleurs le matin a été échelonné et un SAS d’accueil a été mis en place (lavage des mains, prise de température, remise des EPI en fonction des besoins liés à l’activité et rappel des consignes et gestes barrières par voie d’affichage). Les repas du midi s’effectuent en deux services (2 personnes par table de 4) avec désinfection entre les deux services si les locaux ne permettent pas un accueil dans le respect des règles de distanciation social. De même un plan de circulation a été mis en place et les espaces de travail ont été réaménagés et/ou individualisés en fonction des spécificités et besoins liés à chaque activité pour respecter les gestes barrières et minimiser les risques de contamination. À la sortie, tous les travailleurs repassent par le SAS d’accueil (dépôt masque et gants, lavage des mains) et les postes de travail sont désinfectés chaque soir a minima.

À Saint-Claude, hormis les travailleurs handicapés dont la santé ne le permettait pas, tous les ouvriers sont à ce jour de retour au travail, soit 68 sur 84 travailleurs. Ils ont été accueillis de façon échelonnée sur 4 semaines.

Pour Arbois et Cramans, le plan de reprise des activités est similaire. La reprise progressive des travailleurs s’est effectuée sur 4 semaines également, la dernière vague étant prévue le 8 juin.

Les travailleurs présentant des risques de santé (en référence à l’avis du Haut Conseil de la santé du 14 et du 30 mars) sont invités à rester au domicile ou en foyer.

À noter : pour soutenir la reprise progressive d’activité dans les ESAT et sécuriser les travailleurs en situation de handicap, l’État continuera à compenser intégralement le salaire des travailleurs jusqu’à fin juillet.

Dans le secteur des foyers 

Foyers d’hébergement, foyers de vie, Maisons d’accueil spécialisées (MAS), MECS et Foyer éducatif.

Les foyers d’hébergement et foyers de vie ré-accueillent progressivement les résidents qui avaient fait le choix d’un retour en famille pendant le confinement dans le respect des gestes barrières pour permettre aux personnes accompagnés de retrouver leur lieu de vie et une activité et apporter des solutions aux familles et aux aidants qui en expriment le besoin.

  • À la MAS, toutes les activités et les soins ont repris depuis le 8 juin. Seuls les soins de bien-être avec l’esthéticienne sont exclus. L’activité d’accueil de jour en externat a repris depuis le 11 mai selon des règles sanitaires strictes. Le retour des résidents permanents en établissement et les retours en famille le week-end ont également repris progressivement, depuis le 22 mai pour les résidents de la MAS et du FDV et pour le FAM, ce sera  à partir du 20 juin. De même, les familles peuvent rendre visite aux résidents en observant un protocole et dans le plus grand respect des gestes barrières (hygiène des mains, port du masque et distanciation sociale) avec un objectif : redonner un équilibre aux personnes en situation de handicap et à leur entourage.
  • En protection de l’enfance, les retours en famille le week-end ont repris au cas par cas en lien avec l’ASE et les familles. Dans les Foyers de la protection de l’enfance, les mesures barrière (lavage des mains régulier et port du masque en fonction des consignes) restent la norme.
  • Dans les Foyers d’hébergement pour les travailleurs d’ESAT : retour progressif des résidents qui étaient retournés en famille et reprise des retours en famille les week-ends pour les résidents restés en établissements en observant des protocoles et les gestes barrières.

Dans les SAVS

Les SAVS qui avaient poursuivi leur activité durant la période de confinement peuvent à nouveau accueillir les personnes sur site ou à domicile en fonction des besoins. Les activités collectives reprennent progressivement en groupes restreints (relaxation, théâtre, ateliers cuisine…). Les transports pour les courses et les soins médicaux ont été aménagés pour limiter le nombre de personnes par véhicule.                                           

Nous tenons ici à remercier l’ensemble des professionnels qui ont su fait preuve de sang froid et d’engagement professionnel pour maintenir et adapté leur niveau d’activité au besoin de continuité du service auprès des 1 200 personnes, enfants et adultes, que nous accompagnons pendant toute la période de confinement. Merci également aux familles qui ont su comprendre la situation et accepter parfois l’éloignement ou apporter des solutions d’accueil en famille lorsqu’elles le souhaitaient.

Restons mobilisés contre le coronavirus pour protéger les plus fragiles, en respectant scrupuleusement les gestes barrières. Malgré le déconfinement, nous devons rester vigilants.

  Foire aux questions - Spécial déconfinement

Plusieurs jours après le déconfinement, des interrogations émergent en cas de handicap. Pour y répondre, le gouvernement publie des questions-réponses sur diverses thématiques.

Modifié le jeudi 11 juin 2020


HAUT