Espace privéSalariés | membres de l'association | personnes accompagnées

Novembre, c’est le mois de l’Économie Sociale et Solidaire !

Le 4 novembre prochain s’ouvrira la 12e édition du mois de l’économie sociale et solidaire. L’occasion pour le grand public de découvrir à travers plus de 2200 événements, des initiatives et des entreprises qui ont du sens. Mais au fait…

Novembre, c’est le mois de l’Économie Sociale et Solidaire !
L’ESS c’est quoi ?

Les trois lettres ESS signifient Économie Sociale et Solidaire (ESS). Un secteur qui rassemble en France plus de 220 000 établissements employeurs (associations, coopératives, fondations…), dont Juralliance qui emploient 2,3 millions de salariés en France. L’ESS, depuis quelques années est en plein boom et continue à croître à vitesse grand V. En effet, les structures de l’ESS représentent à elle seules 10% du PIB, 13% des emplois privés en France et devraient générer 600 000 emplois d’ici 2020.

L’ESS est une forme d’économie qui repose sur des principes de démocratie, d’utilité sociale, de coopération et d’ancrage dans les territoires au service de l’intérêt général, du partage, de l’égalité, de la solidarité et de l’environnement“, explique Marie-Christine Lips, Présidente du CNCRESS*, l’entité organisatrice du mois de l’ESS depuis plus de 10 ans.

* Conseil National des Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire

Quelles sont les valeurs de l’ESS ?

Au-delà des différences qui réunissent les acteurs du secteur structurés sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, l’ADN des entreprises de l’ESS repose sur des valeurs fondatrices et communes dont l’objectif est de concilier solidarité, utilité sociale et modèle économique pérenne :

  • L’humain prime sur le capital et la recherche de profit à tout prix. Mieux le profit individuel est proscrit et les bénéfices réalisés ne sont pas redirigés vers des actionnaires mais systématiquement réinvestis ou mis en réserve dans un fonds de développement voire redistribués.
  • Les activités reposent sur des principes de solidarité et d’utilité sociale et/ou au service d’un projet collectif et/ou de l’intérêt général.
  • La gouvernance de ces entreprises repose sur la démocratie participative. Concrètement, au sein d’une structure de l’économie sociale et solidaire, les dirigeants sont élus et les décisions stratégiques sont prises en commun, selon le principe une personne = une voix.
  • La libre adhésion : toute personne peut adhérer à l’une de ces structures, mais nul ne peut y être contraint.
Quel cadre juridique pour les entreprises du secteur ?

Les entreprises de l’ESS bénéficient d'un cadre juridique renforcé par la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire. Sécurisation du cadre juridique, définition des outils d'aide et de financement, renforcement des capacités d'action des salariés afin de faciliter la reprise de leur entreprise, son objectif est clair : soutenir et développer le secteur.

Les temps forts du 12e mois de l’ESS

Si ce mois de novembre s’annonce riche de rencontres pour les entreprises du secteur avec notamment les rencontres inter-entreprises, le grand public ne sera pas en reste avec pas moins de 2200 évènements proposés dans toute la France. Pour les événements qui se dérouleront près de chez vous, c’est par ici !

  • Du 4 au 10 novembre : semaine de la finance solidaire organisée sous la houlette de Finansol
  • Du 6 au 8 novembre : forum national de l’ESS et de l’Innovation sociale à Niort et remise des prix ESS utilité sociale, égalité et transition écologique. Cette année, le thème de cette manifestation est une question : « En quoi l’Économie sociale et solidaire & l’Innovation sociale sont des outils au service des territoires et des réponses aux défis de société ? ». Une opportunité pour démontrer que l’ESS apporte des solutions pertinentes aux grands enjeux de notre société.
  • Du 6 au 13 novembre : semaine étudiante de l’ESS
  • Du 18 au 24 novembre : semaine européenne de réduction des déchets
  • 25 novembre : journée de lutte contre les violences faites aux femmes.
  • 29 et 30 novembre : les journées de l’économie autrement organisées par Aternatives économiques, à Dijon clôtureront le mois de l’ESS 2019. Au programme, trois plénières, quatorze tables rondes, huit conférences-débats réunissant seront proposés aux participants ainsi que 14 ateliers   sans oublier la remise du prix ESS Coup de cœur.
L’ESS en chiffres*1
  • 63 milliards, c’est le chiffre que représente la masse salariale brute du secteur
  • 221 000, c’est le nombre d’établissements employeurs dans l’ESS
  • 2,3 millions, c’est le nombre de salariés employés par le secteur en France, soit 14% de l’emploi privé.
  • 77 % des  salariés de l’ESS sont employés par une association.*2
  • 68% des  salariés de l’ESS sont des femmes.
  • 22 millions de bénévoles
*1Source CNCRESS
*2Source bilan de l'emploi dans l'économie sociale en 2016, publié par Recherches et solidarités en juin 2017.
Modifié le lundi 04 novembre 2019


HAUT