Espace privéSalariés | membres de l'association | personnes accompagnées

Les nouvelles technologies peuvent-elles soutenir le secteur médico-social ?

Sujet au coeur de l’actualité, les nouvelles technologies ont-elles un rôle à jouer dans le milieu sanitaire et médico-social ?

Peut-on intégrer de nouvelles pratiques technologiques sans crainte pour les personnes vulnérables et leurs accompagnants ?

Les nouvelles technologies peuvent-elles soutenir le secteur médico-social ?

Cobot, Intelligence Artificielle, Assistant virtuel,... de quoi parle-t-on vraiment ?

Les nouvelles technologies évoluent très rapidement depuis plusieurs années, revenons sur ces notions usitées mais pas toujours évidentes à s’approprier en quelques définitions :

L’intelligence Artificielle (ou IA) correspond à l’utilisation de programmes informatiques permettant aux machines d’imiter une forme d’intelligence et le comportement humain.

Un robot est un système mécanique, électronique et informatique permettant d’accomplir des tâches reproduisant des actions humaines de manière automatique.
Le cobot, lui, correspond à un système automatisé dédié à la manipulation d’objets en collaboration avec un être humain, il s’agit d’un robot qui n’est pas autonome, on parle de “robot assistant” ou “robot collaboratif”.

Enfin, l’assistant virtuel est un logiciel permettant d’effectuer des tâches ou services pour un individu qui peut le déclencher par le texte, la voix ou l’image. Aujourd’hui, la plupart des smartphones sont déjà équipés de ce type de programmes.

Les professionnels de la santé s’emparent de ces nouvelles technologies

Nous le constatons tous, les nouvelles technologies prennent une part de plus en plus importante de notre quotidien personnel et professionnel. Ce qui engendre des usages nouveaux qui nous questionnent.

C’est dans cet esprit que Juralliance participe aux rencontres de l’Espace de réflexion éthique Bourgogne-Franche-Comté.
Ce comité d'éthique permet aux professionnels du secteur sanitaire et médico-social d’échanger sur leur utilisation actuelle et à venir de l’IA dans leurs métiers.

Juralliance apporte son regard lié au handicap à cette équipe pluridisciplinaire dont l’objectif est de partager et de nourrir une réflexion quant à l’intégration intelligente et cohérente des nouvelles technologies dans leurs pratiques.

Ces échanges mettent en évidence les grandes interrogations concernant les nouvelles technologies : l’utilisation de l’intelligence artificielle est-elle nocive dans le secteur de la santé ? Ou peut-on adopter et se fier à ces technologies sans réserve ?

Comprendre les enjeux technologiques et humains

Partant du constat que l’implantation des nouvelles technologies dans les différents corps de métiers est inéluctable, Juralliance prend le parti d’anticiper, de s’informer et de s’emparer du processus de réflexion pour maîtriser les tenants et aboutissants de la problématique.

Au premier abord, l’utilisation des technologies d’intelligence artificielle dans le milieu médico-social peut inquiéter, le risque semble être de déshumaniser les rapports avec les personnes en situation de handicap.
Cependant, il paraît évident que les cobots et les assistants virtuels, par exemple, peuvent aider à compenser certains handicaps, ou à donner plus d’autonomie à des personnes vulnérables.
Dans ces conditions, les professionnels doivent être des facilitateurs, leur rôle est d’accompagner les usagers à faire les choix les plus avisés possible face à ces solutions techniques.

Juralliance souhaite réfléchir, en amont, à l’utilisation éclairée qui peut être fait de ces technologies. Elle doit maintenir sa vigilance face aux évolutions numériques tout en les envisageant comme des facteurs de chance et d’opportunités pour les personnes accueillies.

Modifié le jeudi 12 septembre 2019


HAUT