Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Les établissements de Juralliance à l’heure du déconfinement

Suite à l’allocution présidentielle du dimanche 14 juin, les plans de reprise d’activité des établissements de Juralliance mis en place depuis le 12 mai ont été amendés. À l’heure actuelle, 100 % des foyers ont repris leurs activités habituelles, les retours en famille le week-end ont repris dans l’ensemble des établissements et les enfants accompagnés retourneront à l’école le 22 juin prochain. Zoom sur la reprise des activités dans les établissements de Juralliance à l’heure du déconfinement.

Travail en blanchisserieTravail en blanchisserie
© Juralliance

Pour chacun des établissements de Juralliance, des plans de sortie de confinement et de reprise d’activités progressive ont été rédigés dès le 12 mai dernier et validés par l’Agence Régionale de la Santé. Ils sont amendés et validés à nouveau au fur à mesure de l'évolution des mesures gouvernementales en lien avec le déconfinement progressif.

Secteur travail protégé : 85% des travailleurs handicapés de retour au travail

Dans le secteur du travail protégé, ces plans de reprise progressive ont été également soumis à la médecine du travail et au CVS. Ils sont mis en œuvre depuis le 12 mai dernier et se sont étalés sur 4 semaines. Ses objectifs : permettre aux travailleurs handicapés volontaires de retrouver une activité professionnelle après une longue période de confinement parfois mal supportée. Répondre à la demande des entreprises partenaires et modéliser un fonctionnement permettant d’intégrer les bonnes pratiques (formation aux nouvelles règles et à l’utilisation des Equipements de Protection Individuels).

Des protocoles pour assurer la sécurité sanitaire des travailleurs sur site ont été mis en place : accueil échelonné le matin, SAS d’accueil et de sortie (lavage des mains, remise des EPI, rappel des gestes barrières), plan de circulation redéfini, repas en 2 services (2 personnes sur une table de 4), espaces de travail réaménagés et/ou individualisés en fonction des besoins des activités, désinfection des locaux et des postes de travail...

Que ce soit à l’ESAT Prestige Jura à Saint-Claude ou à l’ESAT Les Vignes à Arbois ou à celui des Glycines à Cramans, la presque totalité des travailleurs handicapés a manifesté son souhait de retourner au travail, avec en moyenne 85 % des travailleurs qui ont retrouvé leur poste.

Les travailleurs présentant des risques de santé (en référence à l’avis du Haut Conseil de la santé du 14 et du 30 mars) ont été invités à rester au domicile ou en foyer.

À noter, pour soutenir la reprise progressive d’activité dans les ESAT et sécuriser les travailleurs en situation de handicap, l’État continuera à compenser intégralement le salaire des travailleurs jusqu’à fin juillet.

Secteur foyers d’hébergement, foyers de vie, maisons d’accueil spécialisées (MAS), MECS et foyers éducatif : ré-accueil des personnes confinées en famille et retours en famille le week-end pour celles restés en établissement

Les foyers d’hébergement et foyers de vie ré-accueillent progressivement les résidents qui avaient fait le choix d’un retour en famille pendant le confinement pour permettre aux personnes accompagnées de retrouver leur lieu de vie et apporter des solutions aux familles et aux aidants qui en expriment le besoin.

  • À la MAS, toutes les activités et les soins ont repris depuis le 8 juin. Seuls les soins de bien-être avec l’esthéticienne sont encore exclus. L’activité d’accueil de jour en externat a repris depuis le 11 mai selon des règles sanitaires strictes. Le retour des résidents permanents en établissement et les retours en famille le week-end ont également repris progressivement, depuis le 22 mai pour les résidents de la MAS et du FDV et pour le FAM, ce sera  à partir du 20 juin. De même, les familles peuvent rendre visite aux résidents en observant un protocole et dans le plus grand respect des gestes barrières (hygiène des mains, port du masque et distanciation sociale) avec un objectif : redonner un équilibre aux personnes en situation de handicap et à leur entourage.
  • En protection de l’enfance, les retours en famille le week-end ont repris au cas par cas en lien avec l’ASE, les magistrats et les familles. Dans les Foyers de la protection de l’enfance, les mesures barrière (lavage des mains régulier et port du masque en fonction des consignes) restent la norme.
  • Dans les Foyers d’hébergement pour les travailleurs d’ESAT : retour des résidents qui étaient retournés en famille et reprise des retours en famille les week-ends pour les résidents restés en établissements en observant des protocoles spécifiques et les gestes barrières.

Secteur enfance PEAD/MECS, IME/SESSAD : retour en classe obligatoire à partir du 22 juin

Le pôle protection de l’enfance poursuit ses missions d’accueil, d’accompagnement des enfants et adolescents que ce soit en famille pour le PEAD ou en MECS pour l’accueil en foyer ainsi que le suivi de la continuité pédagogique pour les enfants dont les familles n’ont pas souhaité un retour à l’école. Toutefois, dès le 22 juin prochain tous les enfants retrouveront le chemin de l’école. La scolarisation redevenant "obligatoire" à partir de cette date comme l’a souligné le Président de la République. Les mesures réglementaires sanitaires pourraient être allégées dans les classes afin de pouvoir accueillir tous les élèves.

Du côté des IME, l’accueil en unité d’enseignement spécialisé est réouvert depuis le 11 mai sur les IME de Dole et de Saint-Claude avec respectivement 60 et 80 % des effectifs habituels. Des chiffres en évolution constante, qui s’expliquent par la demande grandissante des familles qui souhaitent un retour en établissement.

Secteur SAVS

Les SAVS qui avaient poursuivi leur activité durant la période de confinement peuvent à nouveau accueillir les personnes sur site ou à domicile en fonction des besoins. Les activités collectives reprennent progressivement en groupes restreints (relaxation, théâtre, ateliers cuisine…). Les transports pour les courses et les soins médicaux ont été aménagés pour limiter le nombre de personnes par véhicule.

Modifié le vendredi 19 juin 2020


HAUT