Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Héros ordinaires... Marie-Laurence Besançon, psychomotricienne à Arbois

Après un Diplôme d’État de psychomotricienne et après avoir exercé successivement dans une résidence d’hébergement pour travailleurs en milieu protégé, dans un IME et auprès d’adultes autistes, Marie-Laurence Besançon a rejoint  Juralliance en 2016. Elle exerce à Arbois où elle intervient auprès des résidents du  pôle hébergement spécialisé.

Marie-Laurence Besançon, psychomotricienneMarie-Laurence Besançon, psychomotricienne

Son métier, elle le définit ainsi : “appréhender la personne dans sa globalité pour l’aider à prendre conscience de son corps et à utiliser ses capacités au maximum et/ou à les entretenir. L’objectif, c’est d’amener la personne vers plus d’harmonie entre son corps, sa motricité et son psychisme pour tendre vers l’autonomie”.   
“C’est une recherche perpétuelle d’équilibre”, explique-t-elle. “Équilibre entre coordination générale et motricité fine, entre image du corps et schéma corporel, entre repérage dans l’espace et dans le temps...”


Pratique et médiation s’adaptent en fonction de la personne
“Si avec des personnes autonomes comme celles du  Foyer de Vie, presque toutes les médiations sont possibles (relaxation, jeux, voire handiski ou encore CIMGO), avec un public vieillissant comme au FAM, il s’agira davantage de maintenir la coordination générale et la motricité fine. Parcours équilibre pour gagner en aisance dans leurs déplacements ou Parcours Moteur en collaboration avec Florian Guyat le professeur d’APA (Activité Physique Adaptée), pour travailler à la fois l’équilibre, la posture, le tonus et la coordination ”,
Marie-Laurence réinvente sans cesse sa pratique pour l’adapter à la personne ou au public lors de séances collectives.


Le Snozelen, une stimulation multi-sensorielle contrôlée
Quand Marie-Laurence est arrivée à Juralliance, elle ne connaissait pas le polyhandicap. “Après avoir appris à connaître chacun d’entre eux et leurs capacités, j’ai mis en place pour chacun la ou les médiations adéquates. J’utilise la thérapie par l’eau ou encore la technique Snoezelen, une stimulation multi-sensorielle contrôlée, visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante”.
Ce qu’elle aime à Juralliance ?  “La diversité des publics et la liberté de pouvoir proposer de nouvelles activités, comme le handiski ou le Cimgo. Glisse, vitesse, déplacement du point d’équilibre… Autant de nouvelles sensations qui participent à cette ouverture au monde par le biais du corps et de l’esprit pour les personnes”, s’enthousiasme-t-elle.

En savoir +

Le rôle du psychomotricien
Le psychomotricien est un auxiliaire médical dont le rôle est de rééduquer les patients qui présentent des troubles psychomoteurs, au moyen du jeu et de multiples médiations  telles que la relaxation dynamique, l’éducation gestuelle, l’expression corporelle ou plastique, les activités rythmiques et de jeu, les exercices d’équilibre et de coordination…
La formation
Le psychomotricien est titulaire d’un Diplôme d’État (DE Bac +3), qui se prépare en trois ans dans un institut de formation accessible sur concours.

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Modifié le mercredi 01 juillet 2020


HAUT