L’école inclusive, une progression constante.

Scolariser les élèves en situation de handicap dans les établissements du milieu ordinaire est un vecteur d’inclusion primordial.

Juralliance, avec ses deux IME et trois MECS qui accueillent 522 enfants dont 181 en situation de handicap mental, prône une meilleure intégration de ces enfants dans le milieu ordinaire.

Au sein des IME, les jeunes préparent leur vie professionnelle dans le milieu ordinaire.Au sein des IME, les jeunes préparent leur vie professionnelledans le milieu ordinaire.Au sein des IME, les jeunes préparent leur vie professionnelle dans le milieu ordinaire.
Juralliance

Depuis 2006, en France, le nombre d’élèves accueillis dans le milieu éducatif ordinaire progresse. De 100 000 enfants, nous avons atteint en 2017 le chiffre de 320 000. Les efforts engagés portent donc leurs fruits mais les listes d’attente sont encore longues. En cause, le flux de prescription des MDPH qui progresse lui aussi constamment, +13% par an depuis 2005.

Mais derrière ces chiffres se cache une autre réalité, beaucoup plus dure qui met en difficulté les enfants et leurs parents.

Les moyens, notamment humains, ne suivent pas. Les postes d’accompagnant restent peu attractifs. Temps partiels, faibles salaires, CDD à répétition… une liste non exhaustive de contraintes qui découragent de nombreux candidats, malgré les valeurs que portent ces professions.

Dans les écoles, les enseignants sont eux aussi soumis au turn-over des accompagnants. Les postes restent vacants et ne répondent plus aux besoins des prescriptions des MDPH, d’autant que, finalement, le recrutement est difficile par le faible nombre de postulants.

Des réponses déjà apportées

En 2017, le dispositif d’accueil en milieu scolaire ordinaire a été considérablement augmenté.

750 enseignants et personnels d’encadrement ont bénéficié de formation croisées avec des professionnels du médico-social et les MDPH. Cet effort a été accompagné de créations de postes, 100 enseignants ressources supplémentaires ont été nommés pour la rentrée 2018.

Les Unités Locales d’Inclusion Scolaires sont désormais plus nombreuses. 40 ont été mises en place en 2017, 38 de plus le seront en 2018. Les ULIS permettent l’accueil en collège et lycée de groupe d’élèves présentant le même handicap. Ces unités offrent aux enfants la possibilité de poursuivre des apprentissages de maniére adaptée à ses souhaits, besoins et potentialités.

En parallèle, d’ici 2020, le nombre d’UEE (Unités Enseignement Externalisées) devrait doubler. Ces unités accueillent 20 à 28 % des enfants scolarisés en établissements médico-sociaux. Les autres sont scolarisés dans une unité d'enseignement interne à l’établissement, ou en milieu ordinaire.

Des moyens humains renforcés.

Nous le disions plus haut, le recrutement reste une problématique majeure.

8 000 postes d’accompagnants ont été créés l’an dernier. 10 900 postes de plus, l’ont été spécifiquement pour les enfants en situation de handicap. Pour autant, cela ne résout pas la difficulté à recruter. Les conditions d’accès au métier d’AESH ont été assouplies ainsi que les conditions de participation aux VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Les ARS sont, quant à elles, invitées à conditionner le développement des services médico-sociaux à une coopération accrue avec l’école. Ce principe « donnant-donnant » devrait faciliter le recensement des bonnes pratiques par un groupe d’experts  qui  essaimera les coopérations les plus inclusives sur le territoire national.

Une poursuite des réflexions dès septembre

A partir de septembre 2018, le ministre de l’éducation, Jean-Michel BLANQUER et Sophie CLUZEL, secrétaire d’état chargée des personnes handicapées vont lancer une concertation avec le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées.

Cette nouvelle étape aura pour but de définir les conditions de garantie d’une scolarisation de qualité, continue et donnant accès aux activités périscolaires. Cet engagement se matérialisera notamment par une meilleure reconnaissance du métier d’accompagnant.

Une concertation sera également menée autour de la généralisation des « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés ». 

Plus d'informations ici :

www.education.gouv.fr/cid132935/ensemble-pour-l-ecole-inclusive.html

https://informations.handicap.fr/art-blanquer-ecole-inclusive-aesh-24-11017.php

https://ecole-inclusive.org/ressources-pedagogiques/

Publiée le vendredi 17 août 2018
 "Ensemble pour l'école inclusive" Ministère de l'Education Nationale

Le 18 juillet 2018, le Ministère de l'éducation nationale a communiqué le rapport "Ensemble pour l'école inclusive".

Il retrace l'ensemble des actions menées en faveur d'une école plus inclusive en 2017. Il dresse également le plan d'actions du gouvernement jusqu'en 2022.



HAUT