Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Demain je serai... blanchisseuse

Amélie Pouget, à la blanchisserie de l'ESAT Les VignesAmélie Pouget, à la blanchisserie de l'ESAT Les Vignes
© Juralliance

Le projet d'Amélie : obtenir un CAP de blanchisserie industrielle

"Je m’appelle Amélie Pouget. Je suis née à Dijon. J’ai 25 ans. J’habite en appartement. Je suis arrivée à l’ESAT Les vignes à Arbois à 20 ans. Je suis en train de passer une VAE pour obtenir un  CAP de blanchisserie industrielle. Je travaille dans deux ateliers. Au conditionnement 4 jours et à la blanchisserie 6 jours. Je fais aussi du théâtre depuis 2016 et j’ai mon permis de conduire depuis 2014. Avant, j’étais à l’IME du Bonlieu à Dole ou j’ai passé le CFG (Certificat de Formation Générale). Déjà à l’IME, j’ai fait un stage à la blanchisserie les Opalines à Foucherans et c’est là que je me suis aperçue que j’aimais ce travail. J’en ai fait un autre en cuisine, mais ça ne me plaisait pas plus que ça... Quand je plie, ça me vide la tête et puis j’aime le calme. J’aime ce métier. Je pèse mes rolls [chariot, NDLR], je fais du tri, je mets le linge en machine, je fais aussi la mise en route, je saisis les poids sur la fiche de liaison. Ensuite, on sort le linge et on le met au séchoir. Une fois sec, on le plie et on repasse les chemises et les mouchoirs. Ensuite, on les remet dans les casiers. On travaille en équipe, ça me plaît. J’aime mon métier et je suis très fière de moi de passer un CAP. Ça me permet d’évoluer et de prouver mes compétences. Je dois déposer mon dossier avant le 15 septembre. Il est terminé. Après, je n’ai plus que l’oral à passer devant les jurys. Je suis confiante. Après j’aimerais partir de l’ESAT. Je vais commencer à chercher une fois que j’aurai mon diplôme. Je me sens prête."

Les solutions : une VAE pour valider ses compétences

Nathalie Petitjean, monitrice d’atelier et référente VAENathalie Petitjean, monitrice d’atelier et référente VAE (Validation des Acquis et de l'Expérience) d'Amélie Pouget

"Je suis la référente d’Amélie depuis 2014, à son arrivée à l’ESAT Les Vignes à Arbois. Au départ en foyer, elle a passé son permis de conduire et est assez vite partie en appartement. La blanchisserie avait ouvert peu de temps avant en juillet 2013. À l’époque il y a avait 5 ouvrières et moi-même. Nous avons toutes suivies une formation. Amélie aimait bien la blanchisserie et elle avait beaucoup des compétences : rapidité, compréhension et parfaite exécution du travail en autonomie. En très peu de temps, elle a évolué très vite et bien que très timide au départ, elle s’est vite adaptée au travail en équipe. C’est aussi une des premières personnes de l’atelier à avoir été formée sur RAMSES, le logiciel de gestion et de traçabilité du linge. En tant que monitrice d’atelier, j’ai toujours prôné la polyvalence. Résultat, en 3 ans, Amélie était formée sur tous les postes en blanchisserie et capable de répondre aux clients au téléphone. L’objectif d’Amélie est d’accéder au milieu ordinaire. En 2018, elle a donc intégré la 8e promotion du dispositif Access’VAE proposé par le CREAI Bourgogne - Franche-Comté. En plus de l’accompagnement mené en interne sur la partie métier et sur la rédaction avec l’équipe soutien de l’ESAT, elle a bénéficié d’un accompagnement extérieur de 40 heures pour atteindre son objectif : valider un CAP en blanchisserie industrielle. Dans ce cadre, elle a effectué un stage à la blanchisserie de l’hôpital de Poligny. Si elle obtient son diplôme, on l’accompagnera dans sa recherche d’emploi dans le milieu ordinaire. C’est le but !"

Modifié le lundi 29 juin 2020


HAUT