Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Retour sur le Duoday d’Emeline avec Jérôme, mécanicien

Emeline a 21 ans. Elle travaille à l’ESAT Les Glycines à l’atelier multi-services. Passionnée de mécanique, Emeline a réalisé son Duoday en binôme avec Jérôme Cornu, mécanicien au garage Conry à Mouchard. Lors de cette immersion au sein d’un atelier de mécanique professionnelle, Emeline a pu découvrir comment réaliser un diagnostic, comment remplacer certaines pièces ou encore monter des pneumatiques. Une rencontre plus que positive qui pourrait donner lieu à un stage prochainement !

Emeline en Duoday avec Jérôme CornuEmeline en Duoday avec Jérôme Cornu
© Juralliance

Le Duoday, c’est l’idée de faire se rencontrer le monde de l’entreprise et celui du handicap. Concrètement, un salarié accueille au sein de son entreprise une personne en situation de handicap pendant une journée pour lui faire découvrir son métier. Le Duoday 2020 a eu lieu le 19 novembre dernier. On vous raconte celui d’Emeline avec Jérôme Cornu, mécanicien au garage Conry à Mouchard.

"J'ai tout de suite vu qu'Emeline était passionnée"

"C’est Emeline et son moniteur d'atelier, Monsieur Sermier, qui nous ont sollicités pour savoir si nous pouvions l’accueillir pour la journée Duoday. Nous avons l’habitude d’accueillir des stagiaires au sein du garage pour des durées qui s'étendent d’une journée d’observation à plusieurs mois. J’ai tout de suite vu qu’Emeline était passionnée, c’est donc très volontiers que j’ai accepté de participer à cette expérience", explique Jérôme, le mécanicien qui connaît bien l'ESAT Les Glycines. Et pour cause : "Le garage Conry est un partenaire de longue date , puisque c'est à lui que nous avons confié l'entretient de la flotte de véhicules de l'ESAT", rappelle Monsieur Sermier.

"La mécanique, c'est une passion que j'ai depuis mon enfance"

Emeline, elle, est "ravie d’être là" ! On sent son sourire derrière le masque : "la mécanique, c’est une passion que j’ai depuis mon enfance. J’ai découvert ça avec mon grand-père", raconte la jolie jeune femme blonde, en remontant ses manches.Très vite, on retrouve notre binôme au dessus d’un moteur, puis affairés autour des voitures qui attendent d’être bichonnées. "Diagnostic, remplacement de pièces, montage de pneumatiques", voici quelques unes des découvertes pour Emeline, qui n’en perd pas une miette !

"Emeline s’est montrée très intéressée, elle a posé beaucoup de questions ! Et même plus que certains jeunes de Bac Pro que j’ai pu accueillir", confie-t-il. "Elle a tout assimilé sans problème. Pour moi, il n’y a eu aucune barrière par rapport au handicap lors de cette journée".

Mieux, Emeline, souhaiterait revenir au garage Conry pour effectuer un stage d’une plus longue durée. Faire de la mécanique son métier ? "Ça me plairait vraiment",  répond-elle. Ce à quoi Jérôme renchérit : "la mécanique n’est pas un métier réservé aux hommes. L’important c’est la motivation et on voit bien qu’Emeline est passionnée !"

Depuis, lors du bilan de cette journée, François Sermier, le moniteur d’atelier d’Emeline à l’ESAT a échangé avec Christophe Conry sur l’éventualité de donner une suite à ce Duoday. Ce à quoi Christophe a indiqué qu’il était prêt à l’accueillir sur une période plus grande, dès que les conditions pour un accueil et un tutorat optimum seront réunies. »

Modifié le mardi 01 décembre 2020


HAUT