Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Foyer de vie Horizons : Maryline raconte son confinement

À l’annonce par le Président Macron du confinement, sur les 27 personnes handicapées accueillies habituellement au foyer de vie Horizons, 8 sont restées dans leur famille. Pour les 19 qui sont restées, un nouveau quotidien confiné et chamboulé s’est installé pendant 8 semaines. Retour sur cette période inédite, racontée à deux voix par Marthe Portal, cheffe de service et Marilyne, résidente au foyer de vie Horizons.

Maryline s'est démasquée le temps d'une photoMaryline s'est démasquée le temps d'une photo
© Juralliance

" Durant ces 2 mois de confinement, c’est d’abord la solidarité qui a prévalu"explique Marthe Portal, cheffe de service au foyer de vie Horizons. "Le premier objectif pour les professionnels était de soutenir les résidents qui ne pouvaient ni sortir, ni voir leur famille. Il a fallu à la fois être très pédagogue pour expliquer le virus, le confinement… Et puis aussi réinventer l'accompagnement et  imaginer des activités nouvelles dans le respect des gestes barrières. Dans ce sens, les résidents ont été très courageux, malgré parfois quelques petites tensions, ils ont beaucoup collaboré et ont acquis de nouvelles habitudes. C’était très dur pour ceux qui étaient habitués à retrouver leur famille tous les week-ends et qui ne pouvaient plus le faire pendant cette période. Le point positif, c’est que certains résidents y ont gagné en maturité, ils ont grandi", explique Madame Portal.

C'est le cas de Maryline, résidente au foyer, qui nous a confié comment elle a vécue ce confinement : " On a fait des gâteaux, du tricot, des mandalas, du sport, du flash mob. Et puis la pêche à la ligne, les barbecues, la chasse aux œufs de Pâques. On a dessiné aussi beaucoup, nos dessins seront exposés à la médiathèque de Mouchard. On a aussi fait un petit marché ici, sur place. Dans ma chambre, je regardais la télévision : les dessins animés, Plus belle la vie, Quatre mariages pour une lune de miel, j’aime bien. Et j’ai aussi aidé à faire le ménage dans les salles de bains, ça m’a beaucoup plu. Le plus dur, c’était de ne pas voir ma famille, mais je vais la voir le week-end prochain, je suis contente", s’enthousiasme-t-elle.

Depuis la levée du confinement, les résidents retrouvent ainsi peu à peu une vie normale, tout en respectant strictement les consignes : masque, lavage des mains et distanciation sociale.

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Modifié le jeudi 28 mai 2020


HAUT