Salariés | membres de l'association | personnes accompagnées

 

Covid-19 : Juralliance ne relâche pas la vigilance

Juralliance et l’ensemble de ses professionnels restent mobilisés pour faire barrière au virus et protéger les personnes accompagnées. « Dépister, tracer, isoler », tel est le triptyque au cœur de la stratégie nationale de lutte contre le virus. Au-delà du strict respect de l’ensemble des gestes barrières en toutes circonstances, Juralliance lance un appel à candidatures auprès des professionnels pour constituer une « cohorte de professionnels d’appui » en capacité de venir renforcer- en situation d’urgence et en moins d’une heure- les équipes d'un établissement dont une partie des professionnels et/ou des usagers devraient être isolés.

Dépistage dans les établissements d'ArboisDépistage dans les établissements d'Arbois
©Juralliance

« Conformément aux instructions de l’ARS, nous avons lancé une campagne de dépistage prioritairement pour les professionnels de retour de vacances et pour les nouveaux embauchés, tout en incitant le maximum de professionnels et de personnes accompagnées à se faire tester. La campagne de test s’est déroulée sur plus d’une semaine directement sur les établissements, en lien avec les laboratoires du département. A ce jour plus de 350 professionnels et travailleurs en situation de handicap ont été testés. », explique Patrick Clémendot, Directeur Général de Juralliance.

La première des protections reste l’application stricte des gestes barrières

« Notre stratégie de lutte contre le Covid-19 est alignée sur les préconisations du Ministère de la Santé et de la Solidarité et se résume en 3 mots : « dépister, tracer, isoler ». Toutefois, la première des protections contre le virus reste bien évidemment l’application stricte des gestes barrières dans l’ensemble de nos établissements. Nos professionnels l’ont bien compris et les résidents sont désormais habitués à porter le masque et à respecter les distanciations sociales », ajoute Patrick Clémendot.

Depuis le début de l’épidémie, Juralliance suit scrupuleusement la doctrine du Ministère et les recommandations de l’Agence Régionale de Santé en matière de lutte contre le virus et fait évoluer ses pratiques en fonction de l’évolution de celles-ci. « Nos protocoles sont remis à jour à chaque évolution de la doctrine et communiqués à l’ensemble des directeurs des établissements de Juralliance », explique Stéphane Perrard, directeur du service ALPP (Achat Logistique Patrimoine et Performance).

Limiter au maximum l’impact sur le fonctionnement des établissements

« Lors du premier épisode, tout le monde a été touché de plein fouet par la crise sanitaire, aussi nous avions mis en place, en plus de la cellule de crise Covid-19 qui réunissait chaque jour l’ensemble des directeurs, des modules de formation aux bonnes pratiques destinées aux cadres (usage du matériel de protection, préconisations toucher main…). Aujourd’hui, les bonnes pratiques sont bien intégrées. Aussi, le service intervient plus au cas par cas en apportant conseil et expertise sur l’évolution des protocoles, des dispositifs particuliers à mettre en place (kit repas adapté…) ou encore sur le matériel de protection…  Nous assurons depuis le début de la crise sanitaire une traçabilité des événements afin de capitaliser sur les expériences passées pour améliorer nos pratiques et limiter au maximum l’impact sur le fonctionnement de nos établissements », explique Stéphane Perrard.

Concernant l’approvisionnement en matériel de protection tant pour les professionnels que pour les personnes accompagnées, la stratégie des achats et de la gestion des stocks continue à être travaillée face à un marché qui fluctue chaque jour. « Les achats sont mutualisés pour limiter les coûts puis redistribués en fonction des besoins de chaque établissement. L’objectif est double : bien acheter et utiliser le bon produit au bon endroit. Par mesure de prévention, nous avons également constitué un stock de secours qui nous permet de sécuriser l’ensemble des besoins pour les 21 établissements de Juralliance », explique Stéphane Perrard », qui est également aux manettes sur la partie achats et gestion des stocks du matériel de protection.

Un dispositif pour assurer le suivi de l’accompagnement en cas d’épisode Covid

Enfin, pour anticiper la gestion d’éventuels épisodes Covid-19 au sein des établissements, « nous travaillons à la mise en place d’un dispositif d’intervention d’urgence. L’idée étant de pouvoir mobiliser à tout moment une cohorte de professionnels capable de pallier à un déficit de ressources humaines dans un établissement suite à un épisode covid-19. L’objectif : permettre d’assurer le suivi de l’accompagnement au sein de l’établissement », explique Patrick Clémendot, Directeur Général de Juralliance.

« Enfin, Juralliance s’est inscrit avec d’autres organismes gestionnaires du département dans une dynamique d’entraide, de coopération, de partage d’expériences et de mutualisation de moyens pour traverser plus facilement les différentes étapes de cette crise sanitaire. Les rencontres avec le groupe de coopération ont été espacées mais peuvent de nouveau se réunir selon les besoins.

Quant à relais-handicap39, la plateforme d’information, de conseil et d’intervention continue naturellement à jouer son rôle pour venir en aide aux personnes en situation de handicap en difficultés du fait de cette crise, ainsi qu’aux aidants et aux professionnels. Elle reste joignable 24/24h et 7 jours sur 7 », rappelle Patrick Clémendot.

Modifié le jeudi 10 septembre 2020


HAUT